Faire du Grand Ouest le territoire numérique de demain

Article

Se développer à l’international en temps de COVID

Vous envisagez de vous implanter à l’international et vous vous demandez si c’est vraiment le bon moment ? Il est certain que la crise sanitaire a mis un frein à cette opportunité de croissance des entreprises, ou en tout cas, les a obligées à s’adapter à la situation.  

Afin d'identifier les freins et perspectives de développement hors de l'hexagone, ADN Ouest réalise une enquête en partenariat avec l’International Ouest Club (IOC) et avec le soutien de la Région des Pays de la Loire pour analyser l'activité des entreprises ligériennes de la filière numérique hors France Métropole. Cette enquête est en cours jusqu'au 4 juillet, n'hésitez pas à y répondre ! 

En plus de ce travail d'analyse, ADN Ouest et l’International Ouest Club (IOC) ont organisé un webinaire le 11 mai intitulé "Numérique et stratégie internationale en temps de COVID : REX d'entreprises" afin de partager les retours d’expériences des structures du territoire qui ont adapté leur stratégie de développement international au cours de cette dernière année.

Au cours de ce webinaire, Denis Schirra, Dirigeant de Sowesign et Gaël Brisson, fondateur de Holiworking ont partagé plusieurs conseils basés sur leur propre expérience, et Jeanne Martel, envoyée spéciale de la Région des Pays de la Loire en Afrique de l’Ouest a présenté les dispositifs d’aide qui existent pour s’implanter à l’international. 

Comment réussir son développement à l'international ?

Se développer à l’international c’est non seulement s’ouvrir à de nouvelles opportunités de business, mais c’est aussi découvrir le monde et ses richesses. C’est le pari que font de nombreux entrepreneurs, mais comment bien réussir son développement en temps de crise ?

Se développer à l’international en temps de COVID

S’adapter à son environnement

Le principal conseil qui a été partagé par nos témoins est de “s’adapter à son environnement”. D’après Gaël Brisson, fondateur de Holiworking, il s’agit avant tout de saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent. La crise du Covid 19, et la fermeture des frontières qui en a découlé, a forcément mis un frein au développement à l’international, mais pas un coup d’arrêt. Le fait de retarder le processus de développement a permis à certains de se concentrer davantage sur leur stratégie d’implantation. 

S’adapter aux besoins locaux

Denis Schirra complète ce constat en indiquant qu’il faut savoir s’adapter aux besoins locaux. En effet, les besoins des clients à l’étranger ne seront pas les mêmes que ceux des clients français, tout simplement parce que leur culture est différente. 

Pour s’assurer de bien comprendre le contexte dans lequel vous allez évoluer, rien de mieux que d’aller sur place. Se déplacer dans le pays dans lequel vous souhaitez vous implanter pour rencontrer la population locale, vos potentiels clients, futurs concurrents et aussi de potentiels collaborateurs sera la meilleure solution pour bien mettre au point votre stratégie internationale.

S’installer sur place

Pour prendre une véritable place dans le pays, une simple visite ne suffit pas. Même si, comme nous l’indique Gaël Brisson, la crise sanitaire a été un véritable accélérateur pour les nouvelles méthodes et outils de travail qui permettent d’échanger avec des personnes situées à l’autre bout de la planète, il est tout même compliqué de vendre à l’étranger si vous travaillez depuis la France. En effet, le décalage horaire est une contrainte qu’il faut avoir en tête. 

Si nous reprenons l’exemple cité par Denis Schirra, les américains ne vont pas attendre 8h que vous leur répondiez, il faut donc être en moyen de converser avec vos clients rapidement. Que ce soit un de vos collaborateurs déjà en place qui, grâce au télétravail, aura l’opportunité de s’installer à l’étranger et commencer à prospecter, tout en continuant de travailler avec votre siège en France, ou bien en mettant un place un VIE (Volontariat International en Entreprise), il vous faudra établir au moins une personne sur place.
 

Télétravail

L’annulation des vols internationaux et la fermeture des frontières a contraint certaines entreprises, comme Sowesign, à modifier leurs plans. Ils avaient prévu d’envoyer un VIE aux Etats-Unis en 2020 et ont finalement opté pour un pays Européen. Leur implantation en Espagne leur a permis de réaliser une première étape internationale avec moins de contraintes. Un bon tremplin pour s’ouvrir au marché international.

Demander de l’aide 

Le dernier conseil partagé par nos intervenants est de ne pas hésiter à demander de l’aide dans le pays étranger, que ce soit pour recruter du personnel ou pour identifier des opportunités. A l’étranger, les lois, les règles, les aides et la culture sont souvent différentes de celles que nous connaissons en France, c’est pourquoi il est intéressant de faire appel à des organismes spécialisés pour vous accompagner dans votre expérience à l’international.
 

Demander de l'aide

Lors de notre webinaire, Jeanne Martel, envoyée spéciale de la Région des Pays de la Loire en Afrique de l’Ouest a présenté le rôle des envoyés spéciaux. Ceux-ci vont offrir aux entreprises un accompagnement à l’international notamment en proposant une mise en réseau sur place, de l’aide sur le terrain et de la prospection. Vous pouvez solliciter ces envoyés spéciaux pour tout type de questions et ils se chargeront de vous rediriger vers les bonnes personnes et les bons organismes afin que votre implantation se déroule le mieux possible. 

Voici quelques exemples d’actions d’accompagnement des entreprises et acteurs ligériens à l’export proposés par la Région Pays de la Loire :

  • Accompagnement de proximité (évaluation d’opportunités, conseils, mise en réseau…)
  • Suivi et accompagnement de projets (ex implantation, FASEP…)
  • Etudes de marché identification d’opportunités d’affaires et priorisation de filières
  • Représentation de la Région lors de salons / événements / clubs d’affaires locaux
  • Suivi des dispositifs régionaux sur le terrain (Booster, groupements export…)
  • Organisation de missions collectives, Learning expeditions

Toutes ces actions permettront aux entreprises de devenir plus matures et d’affiner leur stratégie de développement à l’international avant de se lancer.  

Beaucoup d’aspects sont à prendre en compte au moment de construire votre stratégie, mais le maître mot reste l’adaptation, surtout dans le contexte actuel. Cependant, adaptation ne veut pas dire improvisation, et il ne faudra pas oublier de prendre en compte la sécurité de vos données dans votre stratégie. Nous vous partagerons prochainement un article présentant les problématiques de cybersécurité à avoir en tête si vous décidez de vous implanter à l’étranger. 
 

Enquête International

Nos dernières actualités

Découvrir toutes les actualités